Saint-Dié-des-Vosges

 

Facebook Youtube Flickr

Désendettement

Conseil municipal du 21 avril 2017 à Saint-Dié-des-Vosges.
Le maire David Valence s'est félicité de ces bons résultats de gestion obtenus sur l'année 2016.
La dette recule. L'épargne nette est de nouveau positive.
Malgré un contexte difficile et grâce aux économies de charge mises en place, la municipalité de David Valence a réussi à redresser la barre, et ce obtenu deux ans avant les prévisions du cabinet conseil Deloitte.

 

avril 2016
La municipalité a réaffrmé sa volonté de ne pas alourdir la pression qui pèse sur les épaules des contribuables déodatiens.fiscalite
Mieux, grâce à une intercommunalité effcace, la Ville propose (enfn !) des taux en rapport avec
ceux pratiqués dans les villes de même taille.
Lire le dossier "à quoi servent vos impôts?" du magazine d'avril 2016

Conseil municipal du 25 novembre 2016
Débat sur les orientations budgétaires 2017 # 1
Ce DOB donne une idée du budget  qui sera voté le 23 décembre 2016
"Ce budget se caractérise par sa rigueur et son ambition. Mais un fleuve secret y chemine : c’est celui de la constance, cette constance crée la confiance des citoyens" David VAlence
La municipalité déodatienne s'est engagés sur trois objectifs : redressement financier, amélioration de la qualité de vie et amélioration de l’attractivité de la ville
Le contexte est difficile :
Baisse des dotations générales de fonctionnement versées par l’état, nouvelles charges imposées par l’état aux communes, hausse de l’indice des fonctionnaires, séquelles de la gestion de la mandature précédente.
La municipalité continue à tenir les objectifs définis par le cabinet Deloitte et ce sans augmenter la fiscalité locale.

 

Conseil municipal du 25 novembre 2016
Débat sur les orientations budgétaires 2017 # 2
Les objectifs : investir plus (de 3,1 millions en 2014 à 4 millions en 2017)
- Plan de voirie ambitieux de 1 million € par an (contre 300.000 € actuellement)
- Projet cœur de ville : aménagement d’un parc rive gauche avec jardin d’enfant et skate parc
- Modernisation de l’éclairage public
- Vergers partagés à Saint-Roch et Kellermann
- Priorité aux scolaires et à l’éducation
- Réfection du terrain de rugby
- Bibliothèque numérique sur le site Silva (ancienne maison Duval)

Pour les années à venir
- Cadre de vie : mise en place du plan local de déplacement avec modification des axes de circulation
- Attractivité : pôle d’échange multimodal autour de la gare, extension du musée, cinéma multiplex (projet privé)

 

 

Il a fallu faire avec…
• Baisse des dotations de l’État de 670 000 € / an de 2014 à 2017, soit 2,68 millions d’euros en moins dans notre budget.
• Application de la réforme des rythmes scolaires : 178 000 € / an.
• Aquanova America : une charge annuelle pour la Ville de 1 200 000 €.
• Recettes budgétées, argent jamais versé : la non-réalisation de la vente du terrain de l'ancienne piscine a été compensée par
un emprunt de 1,2 M€ et donc un surcoût en termes de frais fnanciers. L'annulation de la vente du terrain de camping n'a pas été compensée par un emprunt mais par des économies budgétaires à hauteur de 955 000 € de perte sèche.
• Société d’Equipement Vosgienne : il a fallu «trouver» 3,4 millions d’euros pour renfouer les caisses de cette société dont la Ville est l’actionnaire majoritaire.
• Ecoles privées : la commune remplit désormais ses obligations en participant au fonctionnement des écoles privées de la cité.

C’est bien de s’en souvenir...
Entre 2011 et 2014, sous l’ancienne municipalité, l’endettement est passé de 1 696 € / habitant à 2 242 € / habitant, soit 88 % de plus que pour les villes de même strate.

La Capacité d’autofnancement (ce que la collectivité peut investir sans recourir à l’emprunt) était positive en 2011 mais négative en 2014 en raison de la baisse de 5 % du taux communal des impôts
locaux (et non une baisse de 5 % de l’imposition) décidée par la précédente municipalité (- 750 000 €)

Audit : l’avis de l’expert
Les préconisations du cabinet Deloitte...
Trois scenarii avaient été proposés après l’audit fnancier. La municipalité a choisi le plus ambitieux, qui fxe un retour à l’équilibre fnancier à l’horizon 2020, sans modifcation de la pression fscale : baisse des charges à caractère général et de gestion courante de 6 % ; baisse des charges de personnel de 2 % pour une économie de 1,7M€ en 2017 ; pas de hausse des taux d’imposition.

… et les résultats
Les charges à caractère général (25 % du budget) sont en baisse de 397 000 €.
La masse salariale (50 % du budget) connaît une baisse supérieure à l’objectif fxé (519 000 €) en raison des transferts réalisés vers la Communauté de Communes de Saint-Dié-des-Vosges.
La maîtrise des charges de gestion courante a été freinée par des obstacles de taille. Le 1 200 000 € dédié chaque année au complexe aqualudique AquaNova America, jusqu’alors en «charge exceptionnelle» mais n’ayant rien d’exceptionnel, a été basculé dans les charges de gestion courante.
L’application de la réforme des rythmes scolaires plombe également l’objectif puisque la subvention annuelle allouée à la Caisse des écoles a grimpé de 218 000 €.

Bilan
Tous les objectifs de ce plan ambitieux ne sont pas encore tenus, mais la maîtrise est là, le désendettement se poursuit et les investissements s’intensifent, malgré des marges de manœuvre de plus en plus réduites. Le
budget 2016 est le refet de cette volonté.

Le point sur les finances L'exercice 2015 s'est clôturé avec un excédent de fonctionnement de 2 594 000 euros et de 532 000 euros pour l’investissement. Par rapport à 2014, les charges à caractère général sont en recul de 4,6 %, soit une économie de 397 000 euros. S'agissant des dépenses de personnel, elles sont en baisse de 3,1 %, ce qui correspond à 519 000 euros économisés. Les dépenses de fonctionnement sont maîtrisées. «Aucun tirage sur les lignes de trésorerie n'a été effectué, ce qui démontre la rigueur dans la gestion des finances» a souligné le Maire David Valence.

 

Budget primitif 2016 / Conseil municipal du 22 décembre 2015
Ce budget s'inscrit dans un contexte fortement contraint, mais il est porteur d'espoir.Trois chiffres clé pour ce budget :
- Baisse des dotations de l'état de 670.000 €
- Programme d'investissement de 3.8 millions d'euros (soit 700.000 de plus qu'en 2015)
- Désendettement de 1.4 millions d'euros
L'emprunt complexe ou toxique DEXIA est toujours une menace pour l'équilibre budgétaire. Les taux ont atteint cette année, 21.8% et il a fallu provisionner 680.000 € supplémentaires. Une action en justice est toujours en cours
David Valence a également rappelé l'avancée de quatre dossiers ne figurant pas dans ce budget :
- La piste cyclable et l'aménagement du carrefour de la cathédrale -débuteront dès qu'un plan global de circulation sera réalisé
- Le skate Park sera certainement installé dans le quartier de la gare.
- Le projet privé de réalisation d'un cinéma multiplexe est toujours prévu, les travaux vont débuter en 2016