Saint-Dié-des-Vosges

 

Facebook Youtube Flickr

Territoire Durable

logo territoire durable Après l'Année Verte en 2016, l'action de la Ville de Saint-Dié-des-Vosges se prolonge et devient le projet "Territoire durable"
1 - La présence sensible de la nature en ville
2 - La ville, au coeur de la santé des habitants
3 - De l’efficacité énergétique au développement des énergies renouvelables
4 - Communiquer, organiser et mobiliser les agents et les habitants sur le thème du développement durable
« Penser global, agir local » tel est le défi désormais connu du développement durable.  


Le programme Année verte est disponible ici 
Adhérez à l'association "J'adopte uneruche à Saint-Dié-des-Vosges" Téléchargez le bulletin

 
ACTUALITÉS

10 novembre 2017
Les abeilles disparaissent massivement depuis août 2007. Ce désastre touche particulièrement l’Europe, les États-Unis, la Chine. Les pertes atteignent parfois 80% des colonies. Ceci n’est pas le scénario d’une fiction mais une réalité inquiétante décrite dans le film documentaire : Disparition des Abeilles, la fin d'un mystère.

"Ce phénomène touche également les apiculteurs du bassin de Saint-Dié-des-Vosges, zone pourtant à l’abri de la pollution et des cultures intensives" a témoigné Jean-Louis PERROTEY, apiculteur et Président de l'Association : J'adopte une ruche à Saint-Dié-des-Vosges. Ces échanges passionnants -et alarmants- se sont déroulés, vendredi 10 novembre 2017, dans le cadre du cycle de conférences Territoire Durable.
S’il est difficile de combattre les lobbies industriels, localement il est possible d’agir. L’adjoint délégué à l'écologie et au Développement Durable, Marc FRISON-ROCHE, a rappelé les actions menées par la municipalité : fin de l’utilisation des produits phytosanitaires, plantation d’arbres et plantes mellifères... et la construction d’une miellerie municipale.
"Il faut avoir conscience que ce problème ne concerne pas que les abeilles. Nous sommes également concernés par ces produits chimiques , ces pesticides néonicotinoides qui sont redoutables. Ces substances sont des perturbateurs endocriniens, leur toxicité est renforcée par l’effet cocktail. La femme enceinte et les enfants sont les plus vulnérables" a martelé Jean-François FLECK, Président de Vosges Nature Environnement Bertrand GAEL, Apiculteur et Technicien Sanitaire Apicole et Michel CLAUDE, Président Syndicat Apicole participaient également à cette conférence.

Novembre 2017

"L'abeille est le symbole des actions menées à Saint-Dié-des-Vosges en faveur de la biodiversité. Avec nos 10 ruches, on est pas là pour faire du commerce de miel, mais sensibiliser la population pour un Territoire Durable"
Samedi 4 novembre 2017, les parrains et marraines des ruches de l'association "J"adopte une ruche à Saint-Dié-des-Vosges"se sont retrouvés à la Maison de Quartier de Marzelay
Dans une ambiance d'échanges, de convivialité et de dégustation, cet événement a été l’occasion de recevoir... un pot de miel et d’aborder les projets à venir de l’association.
En 2018, une miellerie municipale sera opérationnelle au sein de la Maison de la Biodiversité rue de la Bolle prolongée.
Cette miellerie sera ouverte à tous les apiculteurs amateurs qui souhaitent extraire leur miel dans des conditions permettant l’obtention du label AOP (ce label est attribué aux Vosges et à la Corse). La miellerie pourra également héberger les ruches des particuliers ne possédant pas de terrain.
Avec : Philippe Georgel, vice-président du Pays de la Déodatie,
Marc Frison-Roche adjoint au Développement durable à la Ville de Saint-Dié-des-Vosges
et Jean-Louis Perrotey, apiculteur et Président de l’association.

Octobre 2017

Juste avant l'arrivée des pluies, l'Automne a pris ses quartiers, ce samedi 21 octobre, à Cap Jeunes dans le quartier Kellermann de Saint-Dié-des-Vosges.
Une belle opération de sensibilisation des habitants à l’environnement et particulièrement en automne.
Les Croqueurs de pommes, l'association Etc Terra, les Amis de la Nature, des producteurs de légumes, les parents d'élèves des écoles du quartier, j'adopte une ruche à Saint-Dié... ont assuré l'animation.
Côté musique : les musiciens d'Orchestre + sous la direction de David Hurpeau ont effectué leur séance de travail dans ... la salle de restaurant de Cap Jeunes et dans un tout autre style, découverte du slameur Jex Mess dans la rue.
"On sème des graines pour sensibiliser la population à la question de l'environnement, des fois ça pousse, d'autres non, mais on essaye " Laura Lerognon

septembre 2017
Participer à une extraction de miel chez un apiculteur
c'est vivre une expérience olfactive, visuelle et gustative unique. Désoperculer le miel des cadres récupérés dans la ruche avec un couteau ou une griffe, centrifuger, filtrer... Jean Louis Perrotey nous explique en direct ses techniques pour récolter cet aliment 100% naturel. Un grand moment pour ceux qui ont eu le privilège d'assister à cette opération médiatique : goûter le miel mêle de cire à même le couteau. Ce miel provient des ruchers de l'association "J'adopte une ruche à Saint-Dié-des-Vosges"

septembre 2017
Biodiversité et vie des abeilles Les deux apiculteurs, Jean Louis Perrotey et Bertrand Gael, ont procédé à la récolte du miel dans les deux ruches installées à Gratin. Certains cadres étaient vides, les essaims étaient de l'année. La récolte a été moins bonne que dans les ruches de la médiathèque. Cette récolte s'inscrit dans le cadre de l'association "J’adopte une ruche à Saint-Dié-des-Vosges" soutenue par la Ville. Une dizaine de ruches sont installées dans divers endroits de la ville.

30 juin 2017
Le très vénérable et magnifique Tilleul de la Cathédrale a bien traversé le temps et ses 700 printemps.
Ce vendredi 30 juin 2017, l’arbre a été labellisé Arbre Remarquable de France par la bien nommée association A.R.B.R.E.S et son président Georges Feterman.
Si l’arbre s’est débrouillé tout seul pour traverser les épreuves du temps, il bénéficie aujourd’hui des soins attentionnés des jardiniers de la ville de Saint-Dié-des-Vosges : des barrières évitent les piétinements intempestifs, le sol a été aéré et amendé, puis recouvert de copeaux de bois qui maintiennent l’humidité. Pour l’adjoint au maire, Marc Frisson Roche, "le classement de ce tilleul est un symbole de l’action menée par la ville de Saint-Dié pour favoriser la biodiversité : chaque fois qu’un arbre doit être coupé, au moins deux autres sont replantés. De plus l’objectif zéro phyto sanitaire a déjà été atteint." Cette loi interdit les pesticides dans les espaces verts publics à partir de 2020 et dans les jardins particuliers à compter de 2022.


juin 2017

Quelque chose a changé au pied des arbres de la rue Thiers...
les grilles qui les emprisonnaient viennent d’être enlevées par les jardiniers de la ville.
L’objectif est de créer un milieu le plus propice au bon développement des arbres.
Une fois les grilles enlevées, le sol (actuellement stérile) est aéré, redynamisé et végétalisé avec des plantes vivaces (qui reviennent chaque année).
Ce mini écosystème permettra aux arbres de mieux assimiler l’eau et les éléments nutritifs, de se  développer dans des conditions proches du milieu naturel
Le premier chantier, dirigé par Loïc Goichot – directeur adjoint au Centre Technique municipal en charge du cadre de vie, concerne les arbres de l’axe cathédrale, rue Thiers, place Saint-Martin, gare. Puis tous les arbres de la ville bénéficieront de cet aménagement.
Au total une centaine de grilles seront enlevées et vendues à d’autres villes ou à des particuliers.
La nature s’installe en ville.
Observez les charmilles de la rue Thiers : ils étaient taillés au carré, maintenant ils retrouvent un port naturel.
Observer les plantes qui fleurissent sur les massifs aux carrefours, vous y verrez des abeilles et autres insectes pollinisateurs venir butiner les fleurs.
Bientôt ces nouvelles plantations au pied des arbres auront grandi et apporteront une belle touche de verdure en centre-ville.
C’est beau... et c’est fragile !

mars 2017
Miser sur les jeunes générations pour éveiller durablement les consciences à la protection de notre planète, ça marche...
La ville de Saint-Dié-des-Vosges a invité 400 enfants lors de la première journée du salon Territoire Durable.
Après la COP 21 en 2015, la ville de Saint-Dié poursuit ainsi son action pour une planète verte.
"Tout m’intéresse - a déclaré l’adjoint à l’écologie, Marc Frison Roche - biodiversité, économie d’énergie, solutions de partage… Nous œuvrons pour que notre ville change, qu’elle soit plus attractive. Nous remettons la nature au cœur de la ville"

 

mars 2017
Comment tailler ses arbres fruitiers pour avoir une belle récolte ?

Une belle initiation à la taille a eu lieu mercredi 15 mars au verger de Saint-Roch.
En écoutant les explications – passionnantes-  de Frédéric BALLAND et Raymond FORTERRE  de l’association des Croqueurs de pommes, nous entrons dans un autre rythme, celui de la nature. Un rythme qui aiguise le sens de l’observation, de la patience et de la passion...Ce verger a été réalisé en 2016 avec des variétés anciennes d'arbres
Il a une double vocation : verger conservatoire et pédagogique.
Réalisé dans le cadre de la dotation Politique de la Ville, il vise à améliorer le cadre de vie des habitants, créer du lien.
L’atelier s’adressait aux adultes et aux adolescents à partir de 14 ans.
Les plus jeunes étaient les bienvenus pour observer cette technique ancestrale

 

Février 2017
Le compostage, c’est pas compliqué, y a qu’à partager !

Jeudi 9 février 2017, le Syndicat mixte départemental des déchets ménagers et assimilés des Vosges Smd a inauguré un site de compostage partagé à Saint-Dié-des-Vosges, dans le quartier Kellermann, avec le soutien de la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges.
3 bacs de 570 L sont mis à leur disposition au pied de leurs immeubles.
- un bac de compostage où seront effectués tous les apports,
- un bac de stockage de la matière sèche
- un bac pour la maturation du compost.
Le Smd remettra aux habitants un bio-seau ainsi qu’un guide dédié au compostage partagé.
30 % de la poubelle d’ordures ménagères résiduelles des vosgiens est composée de déchets pouvant être compostés, soit 64 kg / an / hab.
Le compostage a un avantage à la fois économique, pratique et écologique.
Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’appel à candidatures du Smd pour accompagner 25 sites pilotes de compostage partagé sur l’ensemble du territoire des Vosges.
Ce lancement résulte d’un accompagnement d’un an du Smd.
Il comprend :
- la formation de deux référents de site
- la mise à disposition d’un kit de compostage partagé et de supports de communication
- le soutien à la Communauté d’Agglomération, pour faire vivre le site.

Janvier 2017
Pêche, apiculture, jardinage... une Maison de la biodiversité en bord de Meurthe !

Les pécheurs déoadatiens ont reçu les clés du garage. Ils pourront y stocker du matériel (remorque, débroussailleuses, bassines d’alevinage...)
L’étage de cette maison (située à Gratin en bordure de la rivière la Meurthe) accueillera une miellerie. Le public, surtout les jeunes, pourront assister à des conférences pédagogiques.
Des potagers et vergers seront installés dans le jardin. Un projet de ruches connectées en partenariat avec le FabLab est à l’étude.
Cette maison - inhabitée - va retrouver une nouvelle vie grâce à cette dynamique autour de la biodiversité lancée par la municipalité de Saint-Dié-des-Vosges.

Novembre 2016
Pommes, poires, quetsches, coings…
Des fruits cultivés en centre-ville : c’est une des réalisations de la municipalité dans le cadre de son l’Année verte.
Un verger pédagogique conservatoire a été inauguré vendredi 25 novembre 2016, rue d'Ortimont, sur l’emplacement d’un ancien boulodrome.
Deux autres vergers pédagogiques sont en projet pour les quartiers de l’Orme et de Kellermann
Cette plantation inaugurale s’est déroulée en présence du maire David Valence accompagné de Dominique Chobaut, adjointe aux affaires scolaires, Marc Frison-Roche, adjoint au développement durable et de Nicolas Blosse, adjoint aux quartiers villages et au sport
L’association des Croqueurs de pommes (Raymond Forterre) organisera pour tous les publics des ateliers pratiques de taille et de bouturage.
L’école d’horticulture et de paysage de Roville-aux-Chênes assurera la formation des équipes impliquées dans les espaces verts,
Les classes de Mmes Isabelle Nicolle, Gilliane Bordage et Stéphanie Simon de l’école Baldensperger ont également participé à cette action concrète pour offrir un bel espace naturel – et productif-  aux déodatiens

 

 

Tous les mois, depuis février 2016, le Magazine de la Ville de Saint-Dié-des-Vosges consacre une page à l’année VERTE 

         NOVEMBRE   OCTOBRE  
        La propreté, c’est l’affaire de tous !   Economies d’énergie :
le village des bons tuyaux
 
               
 SEPTEMBRE    JUILLET AOUT    JUIN   AVmai  
 Les écoles en mode
«Développement durable»
   Un air de qualité    La Semaine européenne
du développement durable...
dure plus d'un an !
 

La terre, élément fondamental
à promouvoir et à préserver

 
               
mag annee verte   AV1    AV2   AV3  
dossier spécial     Les pouvoirs de la nature   

 L’art et l’énergie
de faire des économies

 

biodiversité : un programme
qui tend à l’équilibre

 

Archives vidéo

Faire des économies d'énergie ?
On peut s'informer de manière ludique, inventive et festive...
L'édition 2016 de la Fête de l'Energie à Saint-Dié-des-Vosges s'est inscrite dans le programme complet d'actions concrètes menées par la municipalité pour le développement durable : qualité de l'air dans les bâtiments, Plan Global de Déplacement et une meilleure place aux vélos, biodiversité et suppression des produits phytosanitaires, développement de la nature en ville, une COP 22 en mars 2017...

 

Année verte / Zéro Gaspi à la Cantoche, c’est Fastoche ! 
Ce clip a été enregistré en juin 2016 avec les élèves des écoles Vincent Auriol et Clair Goll de Saint-Dié-des-Vosges.
Il est le fruit d’une année de travail autour des thèmes du développement durable, de la réduction des déchets.
Toute une équipe motivée a accompagné les enfants pour aboutir à ce joyeux (et pédagogique) résultat musical et artistique.

 

Année verte / Souhaitez-vous parrainer une ruche ?
Plus de 100 déodatiens ont adhéré à ce projet porté par la ville de Saint-Dié-des-Vosges et le Pays de la Déodatie
Grâce à ce financement participatif, quatre ruches ont été installées en centre-ville, jeudi 30 juin 2016 dans le parc de la médiathèque Victor-Hugo.
Jean-Louis Perrotey, apiculteur bien connu a supervisé les opérations.
Un arbre a également été planté lors de cette journée fortement symbolique qui s’est déroulée avec la participation des élèves des écoles Jacques Prévert et Claire Goll.
Il s’agit de la deuxième édition de l’opération "J’adopte une ruche en Déodatie"
L’année passée deux ruches avaient été installées sur la tour de la liberté
"L’année verte" lancée par la municipalité prend ses marques et crée une dynamique, De plus en plus de communes sont intéressées par ce type d’initiative.

Année verte / un jardin éphémère

Le jardin éphémère installé en mai place du Général de Gaulle à l’occasion du Jardin dans ma ville va bientôt être installé place du marché. IL participera aux animations de L’Été en grand.
Le public pourra librement découvrir et cueillir des plantes aromatiques.
La particularité de ce jardin est d’avoir été conçu et fabriqué par les services municipaux en recyclant des matériaux.
Ce projet s’inscrit dans le cadre des actions autour de l’année verte lancé par la municipalité

Vive l'aventure / une aire de jeux à Marzelay

L’aire de jeu de Marzelay est désormais ouverte !
Cet espace d’aventure a été fabriqué avec des matériaux naturels et de grande qualité,
un choix qui s’inscrit logiquement dans le projet de l’Année verte, année dédiée au Développement Durable.
La ville de Saint-Dié-des-Vosges a investi 30.000 € dans cette installation.
Le sol est recouvert de copeaux de bois pour servir de tapis amortisseur en cas de chute.
Les structures sont fabriquées en Robinier faux-acacia, un bois connu pour sa durabilité naturelle.
Les enfants et l’association des parents d’élèves de Marzelay sont véritablement ravis de cette création.
L’aire de jeux est ouverte à tous les enfants du quartier, aux élèves de l’école Camille Claudel et bien sûr à tous les déodatiens.
La municipalité entend bien continuer à équiper la ville d’espaces de jeunes pour les jeunes, un jardin d’enfants d'une belle ampleur sera prochainement construit en centre ville sur le site de l’ancienne piscine

Zéro gaspi à la cantoche !
8/03/2016"Vous êtes un modèle pour les écoles déodatiennes et pour l'avenir des futurs citoyens" Dominique Chobaut, adjointe à l'éducation

Les élèves de l'école Vincent Auriol expérimentent - avec bonheur - une action de récupération des déchets alimentaires à la fin des repas servis à la cantine.
Les restes, le pain, les épluchures serviront à nourrir des animaux de la ferme ou à fabriquer du compost.
Cette opération éducative s'inscrit dans le cadre du programme "Année Verte" mis en place par la municipalité de aint-Dié-des-Vosges.
A la fin de chaque repas, les restes sont pesés, le but est d'apprendre à ne pas gâcher la nourriture, ne pas avoir les yeux plus grands que le ventre.
Ce temps éducatif est aussi ludique, il se termine par une chanson écrite par Virginie Erraes-Wagner

 

 11/02/2016
Extinction nocturne

eclairageLa phase expérimentale s’étendra du 1er mars au 31 mai 2016 : l’éclairage public va être coupé de 1 h à 5 h du matin sur la quasi-totalité de la ville, à l’exception du centre (pour qu’il puisse garder son attractivité), des entrées de ville, des quartiers politiques de la ville(Saint-Roch/L’Orme et Kellermann), des abords de l’hôpital et des maisons de retraite.
Une décision prise par la municipalité, motivée par des raisons écologiques (réduction de la consommation énergétique et de la pollution visuelle nocturne) et économiques (retrouver des marges de manœuvres budgétaires grâce aux 24 000 € qui pourraient être économisés chaque année si le dispositif est pérennisé).
L’extinction nocturne est déjà en vigueur à Epinal, dans un quartier de Saverne et dans de nombreux villages. « Là où le dispositif est appliqué, il n’a pas été constaté de recrudescence significative de vols ou de problèmes de sécurité », explique le Maire David Valence lors de la présentation de cette mesure. « Je suis convaincu que les raisons écologiques et économiques qui la motivent seront bien comprises par les habitants. »

 

Conseil municipal du 22 décembre 201
Le maire David Valence a présenté un projet ambitieux d’actions locales engagées en faveur de notre environnement
2016 : l’Année Verte, sera déclinée suivant trois axes de déploiement prioritaires :
1 - La présence sensible de la nature en ville
2 - La ville, au cœur de la santé des habitants
3 - De l’efficacité énergétique au développement des énergies renouvelables
4 - Communiquer, organiser et mobiliser les agents et les habitants sur le thème du développement durable.

 

Conseil municipal du 22 décembre 2015
2016 année verte, voici quelques actions concrètes présentées par Marc Frison-Roche
- Création d’un parc sur le site de l’ancienne piscine,
- Nouveau cahier des charges pour ELIOR afin de privilégier les cycles courts d’approvisionnement et des produits de saison.
- Création d’une aire de co-voiturage à Saint-Dié et définition d’un plan global de circulation
- Extinction de l’éclairage public de 1h à 5h du matin sauf en centre-ville, aux entrées de ville et dans certains quartiers

 

La COP 21 en Déodatie

La 21e Conférence des parties, COP 21, réunit sur le site Paris-le Bourget, du 30 novembre au 11 décembre 2015, 159 chefs d’Etat et de gouvernement désireux d’agir pour le climat.
De nombreuses villes prennent également le relais de cette mobilisation.
A Saint-Dié-des-Vosges, la Ville et le Pays de la Déodatie ont organisé les 27 et 28 novembre une manifestation locale sur les enjeux du climat.
Au programme : animations, film, table-rondes, expos et une attention toute particulière pour sensibiliser le jeune public.
Tout le programme téléchargeable sur : http://bit.ly/20Hd4K3

 

la COP 21 des élèves du collège Vautrin Lud

Durant la COP 21 en Déodatie, les élèves de SEGPA du collège Vautrin Lud ont joué les reporters pour DéodaTV et la radio RCM
Voici le reportage de :
La classe de 4ème1: Nicolas, Maëva, Cyril, Baptiste, Dylan, Morgane, Damien, Sara
La classe de 6ème/5ème1: Allan, Mattéo, Mariata, Chloé, Dylan, Moubine, Ilhem, Lucas, Lotfi, Florian, Haroun, Nohan et Lauryanne